Regards et Talents

Regards et Talents

Rejoignez-nous sur…

Noël magique chez Hermès

15 décembre 2019, 9h15. Une quinzaine de femmes de Regards & Talents, faisant fi de leur grasse matinée dominicale, bravant le froid et la grève des transports, se retrouvent au 23, rue Boissy d’Anglas. Une porte discrète qui mène au royaume d’Hermès.

Marie-Catherine Chauvet-Parnaud, chargée des relations extérieures chez Hermès, nous accueille et nous mène, par un discret couloir, dans le saint des saints : la Boutique du 24 rue du Faubourg Saint-Honoré. C’est par cet accès réservé au personnel que nous découvrons la boutique, silencieuse et déserte. La magie Hermès s’offre à nos regards exclusifs pour 1 h 30 guidées par Marie-Catherine, hôtesse des lieux qui déroule avec passion l’histoire et le quotidien de cette maison prestigieuse.

Dans l’entrée du magasin, une petite table a été dressée pour nous avec du café chaud et des macarons. L’esprit Hermès n’est pas qu’une légende, il se conjugue sur tous les registres pour accueillir chacun et lui donner la sensation d’être unique dans cet univers « unique » et « singulier ».

À quelques jours de Noël, nous goûtons le privilège incroyable d’avoir le magasin rien que pour nous. Loin du bruit et de l’agitation, nous écoutons, captivées, Marie-Catherine nous raconter la fabuleuse histoire d’Hermès, « artisan harnacheur devenu sellier puis maroquinier ».

Mais c’est d’abord une histoire d’une Famille, qui de fil en aiguille, génération après génération fidèle à ses codes et références a créé dans un esprit de liberté et de création un Monde qui ne cesse d’enchanter leurs clients.

En 1837, Thierry Hermès installe à Paris rue Basse du Rempart un atelier de harnais.

En 1880 son fils Charles Emile, déménage les ateliers au 24 rue du Faubourg Saint-Honoré et y adosse un magasin où l’on peut acheter selles et équipements équestre.

Entre les deux guerres le monde change, Hermès s’adapte au nouveau mode de vie et s’ouvre à d’autres métiers et cela sous la direction d’Emile Hermès petits-fils de Thierry Hermès.

Emile aura 3 gendres qui sont les 3 branches familiales.

Robert Dumas un des gendres apportera toute sa créativité à la Maison, du petit sac pour dames à courroie (futur Kelly) , la chaîne d’ancre et le fameux carré de soie et bien d’autres objets !

En 2017, la Maison Hermès a fêté ses 180 ans. Elle a su préserver son indépendance et son caractère familial. Elle est dirigée aujourd’hui par la 6e génération.

Au début du XXe siècle, l’automobile est en plein essor. Adolphe et Émile Maurice, les petits-fils de Thierry, donnent un nouvel élan à Hermès en passant du monde équestre au monde du voyage, en développant une maroquinerie devenue iconique et créant sans cesse des objets qui se distinguent par la noblesse de leurs matières.

En 1937, le premier carré Hermès est dessiné, un foulard de soie de 90 x 90 cm.

La fabrication est toujours traditionnelle sur cadres et les ourlets sont toujours réalisés à la main.

Chaque objet produit par Hermès est le fruit d’un travail manuel long et minutieux. Le fameux sac Kelly demande environ 20 heures de fabrication chaque sac est réalisé par un seul artisan.

La remarquable longévité de la marque, son prestige tiennent d’abord à ses exigences de qualité qui n’ont jamais été transgressées. Cet esprit d’excellence permet d’oser des interprétations audacieuses, des libertés créatives.

La rigueur certes mais mise au service de la créativité, du jeu avec les matières et des métamorphoses. Hermès, une maison traditionnelle qui sait capter ce qui s’exprime dans l’air du temps.  Le sac Kelly, un des emblèmes de la maison, a trouvé son origine, dans les sacs destinés à contenir tout l’équipement d’un cavalier. Il a été détourné de son usage, réduit et féminisé.

Hermès, c’est sérieux mais jamais ennuyeux. Les couleurs, les parfums, les objets sont des constantes invitations au voyage, à la découverte et à l’émerveillement.

Trouvons aussi dans chaque objet « le détail égoïste » !

Les collections se renouvellent, mais l’expertise est identique depuis sa création. L’excellence des artisans français, le souci de la qualité, du sens du détail et des finitions constituent des points d’honneur. La durée de formation, minimum deux ans, renforce l’idée selon laquelle le savoir-faire Maison est  unique.

Maroquinerie-sellerie, bijouterie, haute bijouterie horlogerie, prêt-à-porter, accessoires, soie et textiles, maison, arts de la table, art de vivre, parfums…le Monde Hermès (14 métiers bientôt 15… !) rayonne dans le monde avec ses 15 000 collaborateurs et ses 310 boutiques.

Cette réussite à la française à l’échelle planétaire, la Maison Hermès le doit à son charismatique PDG, Jean-Louis Dumas, mort en 2010, qui pendant près de 30 ans a propulsé l’entreprise familiale au rang d’une multinationale présente aujourd’hui sur les cinq continents.

Marie-Catherine Chauvet-Parnaud, toute à sa passion et à sa générosité, nous a fait voyager dans cet univers d’Hermès. Une libre flânerie dans LE magasin du Faubourg, le plus grand du réseau la Maison mère. 

Un régal pendant 1h30 pour nos cinq sens, le toucher des matières, les effluves des nouveaux parfums, les palettes de couleurs, l’élégance des mises en scène. Pour nous, un Noël avant l’heure, une heure et demie volées à l’urgence, rien que nos âmes d’enfants.